Team Onlypiste


 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La R6 de Thomus (edit Bike-colors)

Aller en bas 
AuteurMessage
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mar 4 Mar - 18:52

Je n'ai pas de photos détaillées de ma moto, mais il ya des photo de moi roulant avec, avant la prépa, sur Carole dans les compte-rendu.
Voici le compte-rendu de ma "prépa moteur" si on peut dire ça.

COMPTE-RENDU

PRÉPARATION MOTEUR

Nous sommes le dimanche 2 mars 2008, j’ai reçu le mercredi précédent mes pièces commandées chez Hard Racing aux USA.
- Une ligne Racing Akrapovic Carbone
- Un filtre à air BMC race
- Un Power Commander III USB

Je n’ai pas les outils nécessaires pour monter tout ça proprement, alors je vais tout faire chez un ami, Jonathan, qui a vraiment TOUT ce qu’il faut. Il est réceptionnaire chez Opel et il passe son temps à retaper des voitures chez lui. Autant dire qu’il a la méthode…

J’arrive pour 11h00, je suis tout excité mais j’appréhende aussi.
Il ne faudrait pas que ça foire surtout pour le Power Commander.
J’avais comme un con fait un « reset » des valeurs d’ouverture des papillons en faisant des tests de branchement à mon ordinateur. Bah oui, je n’ai pas de PC mais que des Mac. Il a fallu que j’installe un vieux windaube tout pourri sur le Macbook et vérifier que le Power Commander était reconnu par le système. Cela marchait bien et j’ai même fait une mise à jour du firmware. Seulement, à un moment, ça a commencer à partir en sucette : le PCIII se connectait plus correctement. Il apparaissait et disparaissait de façon intempestive et les petites LED se baladaient dans tous les sens. Je me dis que je l’avais flingué et un léger vent de panique souffle dans ma tête. Il m’a fallu quelques temps pour réaliser qu’il s’agissait de l’alimentation. En effet, la pile 9 Volts doit être toute neuve et au bout d’une demi-heure d’utilisation, son intensité n’est plus suffisante pour le PCIII.
Bon, je charge la map 418-505 correspondant le plus à ma config et je règlerais l’histoire des papillons lors du montage sur la moto.

Donc avec Jo, nous commençons par démonter les carénages. On enlève tout le flanc droit et les deux caches (D-G) du réservoir pour le faire basculer. Ainsi, toutes les parties nécessaires pour la prépa sont accessibles.

Les choses sérieuses commencent.
Le démontage de la ligne d’échappement d’origine ne pose pas de problème particulier. C’est juste un peu chiant pour le silencieux car il y a plein de vis à enlever à cause du moteur de l’exup qu’il faut sortir puis remettre sans les câbles. Et puis il y a la sonde lambda à virer. Le reste s’en va tout seul.
Quand on enlève le catalyseur avec le collecteur, on se rend bien compte du gain de poids. Ça pèse une tonne ce truc !! (En réalité 7 kg).
Voilà, une chose de faite. Maintenant il faut mettre la jolie ligne Akra, qui elle se tient avec 2 doigts.

Nous faisons le point sur les pièces de la nouvelle ligne et à ce moment, un doute nous traverse. Faut-il oui ou non, remettre les joints d’origine de sortie d’échappement avec la nouvelle ligne. Je n’en ai pas de fournit par Akra. Le débat fait rage, Jo pense qu’ils ne servent plus à rien car sur la ligne Akra, il y a des chemises qui se fixent sur le bloc-moteur. En effet, le montage de cette ligne n’est pas comme celui d’origine. On monte les chemises sur le bloc-moteur et la ligne proprement dite s’insère dedans puis est maintenue par des ressorts. C’est plutôt cool car du coup, le démontage doit en être grandement simplifié avec juste 4 ressorts à enlever et non huit écrous. Pour ma part je pense qu’il faut garder ces fichus joints, mais il est vrai que les chemises s’insèrent tellement parfaitement dans le bloc-moteur qu’elles pourraient bien remplir un rôle d’étanchéité une fois serrées.
Allez, on tranche. Nous décidons de tenter le coup sans les joints. C’est parti.
Fixation des chemises vite fait et bien fait, en prenant soin de placer les trous de prises des ressorts comme décrit sur la notice. La ligne ensuite. C’est un peu galère pour faire en sorte que les 4 embouchures se placent bien au fond des chemises, contre le bloc-moteur. Il faut ajuster l’emboîtement du collecteur en deux partie tout en faisant en sorte que le «Y» intermédiaire s’emboîte sans forcer. Mais en 3 minutes, c’est réglé. Les ressorts se tendent plus ou moins facilement une fois qu’on a la méthode.
Maintenant, le beau silencieux en carbone. Il claque encore plus en vrai que sur les photos. Il est super léger est le diamètre de sortie est impressionnant. Là aussi il faut ajuster son placement en prenant soin de ne pas le mettre trop proche du pneu mais aussi de ne pas trop l’incliner pour que la fixation ne vienne pas toucher ma protection en carbone qui recouvre le bras oscillant. La plus grande marge obtenue est de 1mm. C’est peu, mais ça suffit. Le pneu est quant à lui à 3 bon centimètres.
La tentation est grande de démarrer le moteur, car la boîte à air est toujours fermée, mais bon, on aime bien avoir la récompense une fois tout le travail terminé. D’un autre côté, l’histoire des joints nous tracasse et il faut vérifier.
On replace le réservoir, contact, démarrage.
Nous sommes dans un petit garage est le son de l’akra au ralenti nous envoûte tout de suite. Cependant, on entend bien quelque chose d’anormal en tendant l’oreille vers le collecteur. Nous sortons la moto et le constat est clair : il y a des fuites de gaz à la sortie du moteur.
« Je te l’avais dit Jo ! » lol.
« Bon bah… On démonte et l’on remonte avec les joints ».

Opération somme toute assez rapide durant laquelle Jo confirme les fuites en me montrant les traces laissées par les gaz sur les paroies extérieures des embouchures du collecteur placées dans les fameuses chemises.
20min plus tard, verdict : plus de fuites. « YES !! »
Allez, à la bouffe…


La pause repas a duré 1h30. Pas pressés les mecs ! lol.


Maintenant c’est au tour du filtre à air.

La boîte à air se démonte sans problème, mais les vis du filtre sont hyper serrées ! Il faut vraiment y aller comme un malade pour les enlever. Là, j’ai alors un doute sur les révisions effectuées chez Yamaha. Il n’y a pas de frein-filet sur les vis et le serrage est tel que ça ressemble beaucoup à du serrage d’usine. De plus, le filtre est assez sale, mais je roule en région parisienne. Mais je suis mauvaise langue : après vérifications sur le carnet d’entretien, le filtre se change à 40000 Km.
Bref, il faut monter le BMC. La map que j’ai choisie est sans restriction d’air. Nous monterons donc le filtre seul. Ici, c’est un peu galère car les trous pour les vis du BMC ne sont pas ajustés pilepoil. Il faudra raboter légèrement l’un d’entre eux pour le montage. De plus, des petites chutes de découpe du plastique sont encore présentes. Il faudra les retirer consciencieusement. C’est une petite déception de constater ce manque de finition mais bon…
Nous ne manquons pas de mettre du frein filet sur les nouvelles vis et le montage est terminé. Une autre déception sur ce filtre est de constater un léger jour entre celui-ci et la boîte à air sur la partie haute, mais il semble qu’une fois fermée, la boîte plaque le filtre sur le joint. Nous validons en mettant un peu de marqueur sur le pion de la boîte à air semblant appuyer sur le filtre. Trace que nous retrouverons bien sur le plastique rouge du BMC. Voilà pour le filtre.

La dernière phase maintenant. Le Power Commander.

Après examen de la notice, la cosse pour le branchement moteur n’est pas si évidente à trouver. Pour celle du calculateur, j’avais trouvé sur R6-Family un post qui traitait du sujet. Il disait : fil bleu, N°5, de la petite prise. Validé rapidement avec la notice, hop, c’est fait. Reste la masse qui est un peu courte. Jo me la rallonge en 2 secondes, très proprement. Je vous l’ai dit, il a TOUT !

Je m’attaque donc au réglage de l’ouverture des papillons sur le logiciel de Dynojet.

La première phase se fera contact ON, moteur coupé. La pile est nécessaire.
Déjà, poignée fermée, le PCIII reçoit 17% d’ouverture. Je remets donc à 0%. Quand j’ouvre en grand, il reçoit 52% seulement. Je règle pour obtenir 100%.
Allez… Il faut démarrer. Je déconnecte le Mac et lance le démarreur.
La moto démarre au quart de tour ! Je suis trop content car ce n’était pas aussi évident que ça. JO me disait, il y a quelques jours, que quand on bidouille l’électronique, on ne sait jamais trop à quoi s’attendre. Parfois ça merde et l’on ne sait pas pourquoi. Enfin là, ça marche et tant mieux !!! Je suis soulagé, le moteur tourne correctement, il est entrain de chauffer, le ralenti est stable.
Une fois le moteur chaud, je connecte le PCIII au logiciel et j’affine la valeur « papillon fermé », ça roule.
Par contre je constate que lorsque j’accélère, le logiciel détecte 100% d’ouverture alors que je n’accélère pas vraiment à fond. En tout cas, loin de l’essorage de poignée. De toute façon je ne veux rien faire, il n’est pas question d’essorer la poignée pendant 30 sec le temps de régler la valeur « papillon ouvert » alors que le moteur tourne avec cette nouvelle config que depuis 5 min et au ralenti !

Il reste désormais à faire un petit essai sur route. Mais d’abord, remontage de tous les carénages, réservoir, etc.

« Voilà fini ! »
« Heu… Elle va où cette vis ? »
« Merde !»


Cette vis était celle qui fixe le bas du radiateur. Nous l’avions retirée pour le faire basculer vers l’avant et améliorer l’accessibilité aux écrous du collecteur.
Voilà, plus de vis dans les petites boî-boîtes… Tout est remonté correctement, une dernière vérification puis on range l’atelier.

Ça y est ! Nous y sommes. Jo prend son 954 et nous partons faire un petit tour pour voir ce que cela donne. La moto est chaude, mais on y va molo. Il faut qu’elle est le temps de s’habituer, que le moteur se « cale » pour cette nouvelle config. Je ne veux pas le brusquer et nous parcourons une dizaine de Km dans la campagne à une allure modérée.
Tout est Ok. Je n’ai pas de trous à l’accélération, la moto ne cale pas à l’arrêt, pas de bruits parasites, je peux rester sur un filet de gaz sans problème…
Mieux, malgré la faible allure, je sens vraiment une différence de comportement du moteur. Il est disponible bien plus rapidement que d’origine. J’accélère, ça part tout de suite. Les bas régimes sont moins creux alors que je m’attendais à l’inverse. Bref c’est la fête.
Nous arrivons maintenant à un stop pour une départementale de plusieurs Km en ligne droite avec une bonne visibilité… Je dis à Jo que je suis étonné pour les bas régimes et que je sens réellement une différence flagrante de comportement moteur. Je suis sûr que vous voyez où je vais en venir… lol !
On s’engage sur la voie et Jo enquille direct. Allez, je suis…

Quand je dis « Je suis », c’est « Je ne suis pas distancé du tout » ! Nous roulons souvent ensemble, et d’habitude, quand il essore la poignée, je le vois tout de suite et j’essore à mon tour pour suivre mais il part de toute façon plus vite que moi avec son « 1000 » et me distance légèrement. Eh bien là, je tourne la poignée, la moto monte rageusement dans les tours et tire fort. Jo est juste là, il n’a pas gagné 100 mètre comme d’habitude, non, il est là, devant moi ! Et la moto en a encore à donner.
Je suis souriant dans le casque mais attentif. Les voitures arrivent très très vite et je n’ai plus trop l’habitude d’essorer sur route depuis que je fais de la piste.
Nous approchons d’une agglomération et nous ralentissons. Jo se retourne, « Et oui, je suis là ! ».
Nous rentrons en échangeant les motos. Je suis surpris par la « légèreté » du 954 qui me donnait l’impression de peser 600Kg en le regardant. La position de conduite aussi, elle est moins exclusive et plus cool pour le dos. Par contre, l’angle des poignets ne me convient pas et le freinage pas assez mordant.
Jo lui est scotché par le freinage et le châssis du R6 2006. En plus, malgré son bon mètre 95, il n’est pas ridicule sur la petite Yam’.
Pour les moteurs, on a pas roulé assez pour en dire quoi que soit mais cette sortie aura pour moi légèrement démythifier les « mille »…

Voilà, je rentre le soir chez moi par l’autoroute avec ses Km de bouchons. Quelques accélérations mais rien de bien bandant. Je déteste l’autoroute, mais c’est tellement plus reposant.
Je suis pressé de l’essayer sur piste !!!
Le moteur passera au banc chez Bikecolors sous peu et là, cette préparation sera achevée.

Je remercie énormément Jonathan sans qui cette préparation aurait été une galère et un stress de fou. Sa présence et son savoir faire furent grandement rassurants et efficaces.

Le temps utile fut d’environ 3h30, en prenant son temps, « clés en main ». De la première vis de carénage démontée à la dernière remontée (comprenant le montage de ligne 2 fois et la galère du filtre), moto prête à rouler.

Voilà, je complèterai après le passage chez Bikecolors et quelques tours de piste à Carole.
PS : QUEL SON !!!!!

Sinon je suis aussi en train de faire une déco avec illustrator, mais ça prend un peu de temps pour ajuster les formes. J'expliquerai plus tard mais voici à quoi ça ressemblera:


Dernière édition par thomus le Mer 7 Mai - 12:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephyam
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 369
Age : 44
Localisation : apt
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mar 4 Mar - 23:42

top tout ça !!! merci pour ce cr thomus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamonlypiste.motards.net
didr6
Pilote poireaux
Pilote poireaux
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 46
Localisation : apt
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 5 Mar - 20:32

sa va étre de la tuerie !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsouille
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 5 Mar - 20:55

Magnifique cette ligne je l'adore, tu en aurait pas une autre éventuellement ? Sinon j'avoue j'ai pas encore tout lu mais tu as coupé le système anti polution ??? Car c'est obligatoire.

Beau boulot Thomus Wink

_________________
Vivre sa passion à fond de 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jolop
Pilote poireaux
Pilote poireaux
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 5 Mar - 21:15

du beau matos, une super brelle, qu'est ce qu'il te manque ??

bravo et bon roulage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 5 Mar - 22:40

Arsouille a écrit:
Magnifique cette ligne je l'adore, tu en aurait pas une autre éventuellement ? Sinon j'avoue j'ai pas encore tout lu mais tu as coupé le système anti polution ??? Car c'est obligatoire.

Beau boulot Thomus Wink

Non, je n'ai pas viré l'AIS. Je pense aussi qu'il va falloir le faire. Si j'ai bien compris, désormais ça perturbe mon flux de gaz à l'échappement sensé être amélioré par la ligne, donc le remplissage air/essence aussi à cause du léger instant où les 2 soupapes sont ouvertes.
Pour ceux qui veulent des explications c'est par là: http://r6-family.forumpro.fr/moteur-transmission-f32/suppression-systeme-ais-t996.htm?highlight=systeme
Comme je n'ai pas le kit de remplacement du système et que la "bidouille", j'aime pas trop, je vais attendre d'en avoir un.
Mais c'est vrai que ça m'était un peu sorti de la tête.

Y'a des adresses en France pour en trouver?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BaBa'
Pilote poireaux
Pilote poireaux
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 36
Localisation : Le Havre - 76
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Jeu 6 Mar - 11:15

franchement au top la prepa king

et super déco poly Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsouille
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Dim 9 Mar - 16:36

Pour moi il m'a pas enlevé le système mais juste mis un bouchon dans le tuyai et cela fonctionne nickel

_________________
Vivre sa passion à fond de 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Dim 9 Mar - 18:28

Arsouille a écrit:
Pour moi il m'a pas enlevé le système mais juste mis un bouchon dans le tuyai et cela fonctionne nickel

Tu aurais plus de détails stp?
Avec les plans du système montrant le fameux tuyau?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Dim 30 Mar - 21:36

Bon, vous avez eu la partie moteur, voici la partie déco...


COMPTE-RENDU

DÉCORATION PERSO

Nous sommes en février 2008, depuis quelques temps déjà, l’idée de rendre ma R6 plus racing, plus agressive, me trotte dans la tête. Je bidouille parfois sur photoshop et produis des versions persos de R6 2006.
Mais cette fois, je veux faire quelque chose de réalisable, donc pas de peinture car trop chère et définitive. Il me reste l’option des adhésifs.
Je cherche alors à réaliser une déco sur photoshop la plus réaliste possible. Je me mets d’abord à faire un montage des éléments dont je dispose déjà sur la moto : les carbones, le capot de selle blanc, les leviers de freins, les tampons de protections, l’échappement Akra.
En cherchant le pot sur Internet, je tombe sur l’image de la R6 2008 préparée par YEC, sur le site de yamaha-racing parts. Et là, c’est le flash ! Elle est trop belle !
Je la passe en noir… J’ajoute des éléments pour me rapprocher le plus possible de la mienne…



Je pleure devant mon écran !
Je veux quelque chose comme ça et je m’y mets. Je vais passer plusieurs heures à tâtonner, à chipoter sur les proportions des éléments. À en ajouter, à en enlever, à en déplacer…



Ça y est ! Je ne suis pas peu fier de ma réalisation et il faut maintenant réussir à transformer cette maquette en réalité.
En face de mon immeuble se trouve une boîte de fabrication et de conception d’adhésifs et autres produits pour publicité d’entreprise sur véhicules, vitrines, objets,etc. Malgré tout, je me balade sur Internet pour trouver une boîte vraiment spécialisée dans la déco perso de véhicule et plus particulièrement moto. J’en trouve une, motorskin, mais je me rends compte qu’obtenir quelque chose correspondant exactement à ce que l’on souhaite et hasardeux en raison des nuanciers dispos par les pages Internet ne reflétant que vaguement les teintes. En plus je cherche un aspect métallisé similaire à celui du capot de selle « blanc » que je viens d’acheter à Stéphyam, et ça c’est carrément mission impossible !
Par contre le site me sera fort utile pour la méthode. Les « tutoriaux » me mettent sur la voie et l’étape N°2 : prendre les mesures sur la moto qui ne sera qu’une formalité avec le papier transfert proposé sur le site.

Allez ! Au boulot.
Je prends donc les formes sur la moto avec le fameux papier transfert, les numérise. Il faut désormais créer un fichier clean des tracés de découpes. Je m’y atèle sur Illustrator qui est une usine à gaz comme photoshop mais à vocation d’impression professionnelle.
Ici, le concours de petite femme sera indispensable car honnêtement, je comprends que-dal’ à ce logiciel qui est l’un de ces outils de travail.
Une fois le fichier réalisé, je le fais imprimer sur du A3 pour y découper ensuite les ébauches. Je vérifie comme cela que mes mesures sont correctes et se placent correctement sur les carénages. La tête de fourche va poser problème en raison de ses courbes prononcées nécessitant une anamorphose des découpes pour épouser au mieux… Je squeeze le problème en supprimant la partie la plus problématique, comme ça pas de galère d’anamorphose… Pas téméraire le mec !
Bon, la phase de fabrication se profile, mais il me reste encore à trouver la teinte qui raccorde le mieux au capot de selle. Sinon ça risque de rendre un truc à chier.
Je me décide à aller en face. Ça sera plus pratique pour des raisons évidentes mais aussi parce que je vais pouvoir choisir efficacement la couleur de l’adhésif.
Le capot de selle en main, j’entre :
« - Bonjour, je voudrais faire une déco en adhésifs découpés blanc métallisés,
vous avez ça ?
- Bah déjà c’est pas blanc mais gris.
- Quoi ?
- Oui c’est gris et l’adhésif métallisé on en a pas.
- Merde !
- Mais on peut mettre un dépoli par dessus…
- Je peux voir ? »

Et là, le gris très clair qu’il me propose avec le dépoli par-dessus a un rendu exactement comme celui de la peinture du capot !
Roule ma poule ! Je fourni le fichier et trois jours plus tard, j’ai mes éléments découpés avec une couche supplémentaire pour conserver le positionnement des éléments les uns par rapport aux autres (pour ceux des flancs par exemple).



Tout content, je passe à l’étape finale : la pose.
Il faut savoir que ceci est un art délicat ! Éviter les bulles d’air, ne pas abîmer en plaçant du premier coup, conserver une parfaite symétrie, etc.
Bref, une belle galère ! Au final, une petite merde sur la bulle mais dans l’ensemble ce n’est pas mal du tout ! Je commande ensuite les filets de jantes blancs, les autocollants YEC et yamaha-racing et surtout les bandes rouges. Ces dernières seront découpées avec une couche de dépoli pour raccorder avec les éléments « blancs ».
La pose des filets de jantes est plutôt galère au début. Ce sont des filets courbés et en 4 parties. Il faut donc bien réaliser « l’enchaînement », mais au bout de la première face de la première jante, on choppe le truc et ça va tout seul.

Voilà nous arrivons fin mars 2008, et la déco est finie. Enfin presque car je n’ai pas encore posé les sponsors sur le sabot mais je ne suis pas sur de les mettre un jour. En fait, je ne suis pas décidé : soit je laisse comme ça et je conserve une certaine sobriété. Ou je les mets et la R6 prend une personnalité beaucoup plus racing…



En tout cas, je suis satisfait du résultat. Ça n’a pas toujours été simple, mais le jeu en valait la chandelle. J’ai une belle moto, unique, et qui peut passer pour une origine étant donnée l’inspiration Yamaha de cette déco perso.



Dernière édition par thomus le Jeu 10 Avr - 1:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsouille
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Lun 31 Mar - 13:48

Magnifique Thomus j'aime beaucoup et bravo pour le boulot que tu as réalisé tu es un chef

_________________
Vivre sa passion à fond de 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didr6
Pilote poireaux
Pilote poireaux
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 46
Localisation : apt
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Lun 31 Mar - 13:59

super boulo !!! Very Happy Very Happy

et le capot de selle super Cool Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sto
Pilote poireaux
Pilote poireaux
avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : 91
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Lun 31 Mar - 14:40

AUTANT DIRE que c'est extra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esprit-racing.com
lolo r6 74
Pilote poireaux
Pilote poireaux
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 46
Localisation : haute-savoie vetraz
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Jeu 10 Avr - 0:37

felicitation elle est magnifique cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Jeu 10 Avr - 1:39

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephyam
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 369
Age : 44
Localisation : apt
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Jeu 10 Avr - 13:37

magnifique cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamonlypiste.motards.net
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 7 Mai - 12:17

Ok, merci pour les compliments les amis... Very Happy

COMPTE-RENDU

MISE AU POINT MOTEUR



Nous sommes le 6 mai 2008, J’ai rendez-vous chez Bike-Colors Racing pour faire la mise au point de mon Power Commander.



Le contact téléphonique avait été très chaleureux, le mécano de Philippe m’avait demandé toutes les infos sur ma configuration moteur, le sujet de l’A.I.S. (anti-pollution) avait était abordé. Le rendez-vous fut fixé dans des délais courts.

J’arrive donc avec un peu d’avance, phillipe et son mécano discutaient sur des réglages de gicleurs auxquels je ne comprenais pas grand chose, mais l’impression d’arriver chez des pros est certaine.

« - Oui monsieur, bonjour.
- Bonjour, je viens pour un mapping de mon PCIII sur un R6. J’ai rendez-vous pour 14h00.
- Ok, c’est parti ! La moto est dehors ?
- Oui, voici les clés et le bip. Il y a l’anti-pollution qu’il va falloir…
- Pas de problèmes. On l’enlève. Vous avez quoi comme ligne ? Il y a une douille dessus ?
- Une douille ?
- Un emplacement pour la sonde lambda.
- Oui, oui.
- Très bien, on aura des données plus fiables... »


La moto est emmenée dans l’atelier tandis que je découvre l’espace réservé aux clients faisant régler leur moto, avec une vue directe sur le banc de puissance et un retour informatique des logiciels.

J’attends un peu qu’ils démontent le réservoir et la boîte à air pour « traiter » l’A.I.S. comme il se doit. Bye-bye.
Quelques minutes plus tard, la moto est installée sur le banc.
Il s’agit d’un banc équipé pour le réglage et non d’un simple banc de puissance que l’on peut voir d’habitude. Il y a des ventilos soufflants sur le radiateur pour refroidir le moteur, et une arrivée d’air pour mettre l’admission en pression.
Il y a aussi un petit jet d’air pour refroidir le pneu AR.
La moto se voit parée de divers instruments : la sonde lambda, un capteur sur le fil de bougie et un câble pour les données d’ouverture des papillons sur le PCIII.

- Le niveau d’huile est bon ?
- Oui, mais vous pouvez vérifier.


Philippe regarde, pas de problème.

C’est parti !
Les ventilos soufflent, la moto démarre. Premier test pour voir si tout va bien.
Je suis devant l’écran tandis que Philippe me fait signe par la vitre pour que je regarde la valeur d’ouverture maxi retenue par le PCIII. 53% ! Le Power Commander ne recevait que 53% alors que les papillons étaient ouverts à 100%.
Clic, clic clic… Et hop, le défaut est corrigé. C’est génial de voir en direct ce que fait Philippe dans son aquarium.
Deuxième passage, et un ami de Philipe présent dans l’atelier me rejoint.
« Elle fait vraiment beaucoup de bruit !! On entend plus les ventilos ! C’est plus supportable ici. »



Le réglage proprement dit commence alors. Je vais retranscrire ce qui me semble s’être passé. Mais je n’y connais pas grand-chose.
- Le banc relève des données des gaz d’échappement pour un régime et une ouverture spécifiques.
- Ces données permettent au logiciel d’en déduire le ratio air/essence du moteur.
- On ouvre les papillons à la valeur demandée par le logiciel, la moto atteint le régime lui aussi demandé par le logiciel. Ce dernier est maintenu par le frein du banc.
- Quand les données de gaz sont récoltées, le logiciel passe au cran supérieur (%papillons, trs/min), et ainsi de suite jusqu’à la fin de la fourchette demandée.
- De cette fournée de données résulte une courbe du mélange air/essence selon le régime et l’ouverture des papillons.
- Le logiciel calcul le changement à effectuer sur la richesse en influant sur le temps d’injection (la durée pendant laquelle les injecteurs envoient de l’essence dans les cylindres).
- L’on répète alors l’opération autant de fois que nécessaire. A chaque passage, le logiciel affine ces réglages jusqu’à obtenir une courbe la plus plate possible à 13 :1 pour tous les régimes.

Il m’a aussi semblé que cela se passait en trois grandes étapes :
- D’abord, on règle les bas régimes pour des valeurs d’ouverture des papillons faibles. (Du ralentit à 6000trs/min, de 0% à 40%)
- Ensuite viennent les mi-régimes pour des ouvertures médianes à importantes. (De 6000trs/min à 11-12000trs/min, de 40% à 100%)
- Enfin, les hauts régimes pour des ouvertures importantes. (De 12000trs/min à la rupture, de 70% à 100%)

Le moteur chauffe tout de même un peu, si bien qu’entre chaque grande étape, Philippe le laisse refroidir un peu au ralentit. C’est à ces moments qu’il sort de l’aquarium transformé en sauna. L’on discute mécanique, il m’explique plus en détail ce qu’il fait. L’on parle aussi de choses et d’autres… Du milieu moto, d’un certain « bip » qui dit trop de la merde sur le forum « bip ». lol.
Il me dit aussi qu’il se souvient de Lapinaille et d’Arsouille qui a proposé le partenariat avec notre forum. C’est quelque chose qu’il apprécie vraiment ; le partage des infos dans le respect du travail et des attentes de chacun, du moment que l’on ne raconte pas n’importe quoi sans savoir. Pire, que l’on ne vende pas n’importe quoi sans savoir.
Il a rencontré un pistard qui avait mis environ 5000€ dans un boîtier électronique et le faisceau qui va avec car il avait été convaincu par un bon vendeur. Mais pas de résultats convaincants. Une fois le passage au banc, moins de puissance que d’origine et pas une société en France capable de lui régler faute de logiciel et de professionnel dédiés dans l’hexagone.

Bref, pour en revenir à nos moutons, ma moto avait vraiment de gros écarts de richesse. Souvent bien trop pauvre avec un ratio air/essence avoisinant les 15:1 !
La mise au point permet donc d’aplanir les écarts et de les ramenés progressivement à la valeur standard de combustion optimum, à savoir 13:1. Et ce, dans toutes les conditions de sollicitation du moteur.
En fait ce n’est ni plus ni moins que ça !
Bien sûr, ce type de réglage n’est pas ce que Philippe peut faire de mieux. C’est encore très standard, mais cela nous suffit amplement.
Quand il fait de vraies préparations pour la compétition, c’est cylindre par cylindre, c’est par exemple prendre en compte l’admission d’air forcé de chaque modèle entraînant un remplissage spécifique, c’est par exemple prendre en compte la mécanique spécifique de chaque modèle comme les doubles rangées de papillons sur certains moteurs…

Mais pour revenir à notre échelle et conclure sur l’optimisation de MA R6, le résultat peut sembler décevant à première vue. Un gain de 3,2ch et 0,2mkg de couple en plus. Mais pas sur le haut. Non, c’est sur la totalité de la courbe !
Sur le papier, rien de bien extravagant. Philippe lui-même est étonné du faible rendu en chiffres. Il s’attendait à plus car sur le banc, il sentait la différence alors que le réglage n’était pas fini. « Une vraie guêpe » il me disait. D’un autre coté, 22000km au compteur, c’est plus tout neuf pour un 600, surtout avec les tours qu’il prend. En plus, le pneu peut influer sur la mesure de puissance : « ils collent littéralement au rouleau ces pneus, alors quand ils sont carrés ça… »



Quoi qu’il en soit, dans la pratique, j’ai un moteur nettement plus nerveux, plus disponible, et ceci partout. La différence n’est pas « placebo ». Lors du retour, je me suis autorisé quelques franches accélérations, et mon guidon était vraiment plus « léger » que d’habitude. La montée en régime ne me semble pas plus violente mais plus soutenue, plus puissante tout simplement. Je ne dirais pas que je ne reconnais plus ma moto tant son comportement est à mille lieues de ce que c’était avant le passage chez Philippe, ce serait mentir.
Mais il y a un réel plus malgré les chiffres plus timides qu’attendus. D’autres comme Arsouille ont gagné plus de 10ch, sur le même banc, entre les mêmes mains. Comme quoi chaque moteur à son caractère et ces propres capacités. Il y a beaucoup de paramètres qui peuvent les influencer : le rodage, l’utilisation, le kilométrage, et même la puissance d’origine. Philippe me disait que si certains teams obtenaient des courbes de puissance de malade, c’est parce qu’elles se pointent avec leurs tunes chez un concessionnaire et passe 15 R1 neuves au banc. A la fin elles prennent celle qui a la plus belle courbe !

Enfin voilà. Demain, direction Carole pour un test grandeur nature. Là, je me rendrais compte de la différence. Ce sera plus facile à évaluer sur un tracé où j'ai des habitudes et sensations bien établies. Je ne pense pas être déçu. Le seul hic si je ne suis pas déçu, c’est qu’il va me falloir un amortisseur de direction !

Ah oui, j’allais oublier ! 20% de réduction soit 200€ au lieu de 250€. Merci Philippe !

Je souhaite à toi et ton aventure Bike-Colors, avec tous ses collaborateurs, une très bonne continuation et pleins de bons résultats.


Bike Colors Racing
Zone nord d'Equillemont - rue Hélene Boucher - 28700 Auneau
Tel : 02.37.31.26.04 - Fax : 02.37.31.89.91
Mail : bike-color@orange.fr
Web : http://www.bikecolors-racing.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arsouille
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 7 Mai - 13:50

Cool tout ça Wink mais oui je suis surpris par la puissance Neutral

Sinon tu as vu une différence en roulant ?????

_________________
Vivre sa passion à fond de 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephyam
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 369
Age : 44
Localisation : apt
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Mer 7 Mai - 20:23

c tres bien tout ça monsieur Thomus !! on attend tes impressions sur piste maintenant cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamonlypiste.motards.net
thomus
Pilote amateur
Pilote amateur
avatar

Nombre de messages : 168
Age : 38
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Ven 9 Mai - 4:20

Mon ressenti sur piste.

Je suis donc allé au circuit Carole le lendemain.
Le constat est clair : je guidonne tout le temps !!

Sortie de la parabole, il y a un bourlet de bitume… Léger guidonnage.
Sortie golf… Guidonnage.
Sortie hôtel, poignée dans le coin… Je ne l’ai fait qu’une fois !

Sinon, mes rapports sont un poil « plus courts », elle monte plus vite et donc j’arrive en rupture à alpha et à hôtel quasi systématiquement, alors qu'avant, il fallait que je sois sorti fort du virage précédent pour que ça arrive.

Conclusion, je roule encore moins vite qu’avant tant j’ai peur d’accélérer !
Il me faut un amortisseur de direction !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephyam
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 369
Age : 44
Localisation : apt
Date d'inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Ven 9 Mai - 10:21

oui à mon avis ça m a l 'air necessaire ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamonlypiste.motards.net
Arsouille
Commissaire de piste
Commissaire de piste
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 40
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   Ven 9 Mai - 17:32

Oui surement mais il faut aussi je pense changer ta démul

_________________
Vivre sa passion à fond de 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La R6 de Thomus (edit Bike-colors)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La R6 de Thomus (edit Bike-colors)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Run and Bike
» Run & Bike de chartres
» L'Ov'Bike 1 dans la presse
» run & bike de vernou
» Jermaine Boyette signe à Orléans ! (edit).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Onlypiste :: Forum général :: Vos motos-
Sauter vers: